Musique du monde

The Rough Guide To Japan

The Rough Guide To Japan

Date de sortie :
2008

 

Les musiciens japonais contemporains excellent dans la création de nouvelles combinaisons musicales, mélangeant aux sons traditionnels des instruments, aux influences les plus larges. Oki Dub Ainu Band est devenu l’un des artistes japonais les plus exportés de la world music, combinant les sons du Ainu traditionnel avec du dub, du reggae et des styles world. Shibusashirazu est un ensemble unique de presque vingt ans constitué de certains des jazzmen japonnais jouant sur la libre interprétation et l’improvisation et combinant le jazz expérimental d'avant-garde avec des éléments rock, punk, de la musique pop et traditionnelle japonaise. Ils ont fait l’ouverture du Festival de Glastonbury en 2002 et le titre fut choisi avec la participation des membres de Sun Ra Arkestra, probablement leurs plus proches homologues d’Occident. Chanchiki apporte une énergie nouvelle au minyo, musique folklorique locale, rétablissant l'équilibre entre la tradition et la création en ajoutant des éléments rock, latino, Africains et autres styles à un répertoire presque oublié. Soul Flower Mononoke Summit, formé à la suite du Grand tremblement de terre d’Hanshin en 1995, mêle le sanshin d’Okinawa, le tambour chindon et l'accordéon, le hayashi pour les choeurs et le chant âpre de Takashi Nakagawa. Le duo anglo-américain Ryukyu Underground est issu d'un mélange entre les chansons de l'île d'Okinawa et de la pop, l’Indie Trick et la danse. Keith Gordon et Jon Taylor combinent des sons traditionnels originaux avec des productions électroniques. Leurs deux premiers albums (2002 et 2003) sont immédiatement devenus de grands succès au Japon.

 



Infos :

 

Les musiciens japonais contemporains excellent dans la création de nouvelles combinaisons musicales, mélangeant aux sons traditionnels des instruments, aux influences les plus larges. Oki Dub Ainu Band est devenu l’un des artistes japonais les plus exportés de la world music, combinant les sons du Ainu traditionnel avec du dub, du reggae et des styles world. Shibusashirazu est un ensemble unique de presque vingt ans constitué de certains des jazzmen japonnais jouant sur la libre interprétation et l’improvisation et combinant le jazz expérimental d'avant-garde avec des éléments rock, punk, de la musique pop et traditionnelle japonaise. Ils ont fait l’ouverture du Festival de Glastonbury en 2002 et le titre fut choisi avec la participation des membres de Sun Ra Arkestra, probablement leurs plus proches homologues d’Occident. Chanchiki apporte une énergie nouvelle au minyo, musique folklorique locale, rétablissant l'équilibre entre la tradition et la création en ajoutant des éléments rock, latino, Africains et autres styles à un répertoire presque oublié. Soul Flower Mononoke Summit, formé à la suite du Grand tremblement de terre d’Hanshin en 1995, mêle le sanshin d’Okinawa, le tambour chindon et l'accordéon, le hayashi pour les choeurs et le chant âpre de Takashi Nakagawa. Le duo anglo-américain Ryukyu Underground est issu d'un mélange entre les chansons de l'île d'Okinawa et de la pop, l’Indie Trick et la danse. Keith Gordon et Jon Taylor combinent des sons traditionnels originaux avec des productions électroniques. Leurs deux premiers albums (2002 et 2003) sont immédiatement devenus de grands succès au Japon.