Musique du monde

THE ROUGH GUIDE TO BOLLYWOOD : Asha Bhosle

THE ROUGH GUIDE TO BOLLYWOOD : Asha Bhosle

Date de sortie :
2004

Asha est née en 1933 à Sāngali, Maharashtra, dans une famille qui allait devenir l’une des plus influentes dynasties musicales du XXe siècle.  Après la mort soudaine du père en 1942, sa famille s’installe dès 1944 à Bombay, le centre frénétique de l’industrie du film hindi pendant la guerre. Pistonnée par une relation de la famille, la petite Asha obtient un petit rôle dans un film en marathi, sa langue maternelle.  A 10 ans, Asha découvre qu’elle n’apprécie pas de jouer la comédie mais qu’elle préfère chanter. A la fin des années 40, elle commence à chanter dans les productions de Bombay. Après la partition de l’Inde et du Pakistan, alors que chacun manœuvre pour se placer au sein de l’industrie cinématographique de Bombay, la carrière d’Asha Bhosle commence tout doucement. Dans les films, les chansons les plus populaires mimées à l’écran par des acteurs étaient très souvent interprétées par la même bande de chanteurs. C’est ainsi qu’Asha a commencé par partager le micro avec des chanteurs déjà établis en chantant aussi bien dans sa langue maternelle qu’en pendjabi, bengali et hindi, gagnant le respect pour son sérieux, son oreille et son don d’imitation.  Cultivant le défi, Asha passe du chant classique à la chanson romantique et à la pop.  Dès la seconde moitié des années 1950s, sa persévérance finit par payer : le nom d’Asha est sur toutes les lèvres dans le pays.

 



Infos :

Ken Hunt a conçu cette compilation avec la contribution de Asha et de son fils Anand.  Asha a passé en revue les chansons sélectionnées pour en retenir les meilleurs moments. Les premiers enregistrements de l’album “Ina Mina Dika’” tiré du film Asha, était un rock ‘n’ roll scandaleux  en 1956. Ce qui a fait dire à Asha “j’étais Elvis Presley !”.  En 1957, elle chante dans Mother India, un film perçu comme une des plus importantes affirmations de l’identité indienne et  l’origine de la chanson enlevée “Dukhbhare Din”.  Asha considère la chanson expérimentale “Mera Naam Hai Shabnam” comme un des plus difficiles challenges.  A partir du film Kati Patang en 1970, Asha met un soin particulier à équilibrer sa voix et l’orchestration.  Impétueuse et ambitieuse, prenant des risques, Asha Bhosl a interprété certaines chansons qui ont marqué sa carrière, des titres comme “Sapna Mera Toot Gaya” du film Khel Khel Mein en 1975, où elle a réussi à trouver une manière de dépasser la puissance d’enregistrement des voix masculines.

Umrao Jaan, long-métrage réalisé en 1981 par de Muzaffa Ali, raconte la vie et les combats d’une taiwaf, courtisane des temps anciens.  “Dil Cheez Kya Hai” est extrait de ce film devenu un repère dans le cinéma indien et pour lequel Asha a obtenu un Award national.  Elle a obtenu un second Award en 1987 avec le film Ijaazat.  Dans “Mera Kuchh Saaman”, chant  de dix minutes composé par son mari R.D. Burman, Asha montre son impressionnante maîtrise vocale.

Asha Bhosle joue de sa voix comme une actrice quand elle est capable d’exprimer le caractère d’une héroïne, le tempérament d’une courtisane, ou les états d’âme d’une femme usée par le temps.

Asha est au sommet du Panthéon des chanteurs de Bollywood depuis la fin des années 1950.