Musique du monde

Introducing Bela Lakatos & The Gypsy Youth Project

Introducing Bela Lakatos & The Gypsy Youth Project

Date de sortie :
2006

En Hongrie, la musique traditionnelle gitane a pris deux formes. La première est celle des restaurants, jouée par des orchestres gitans pour les touristes et les citadins. La deuxième forme est la musique traditionnelle rurale, jouée presque exclusivement par et pour la communauté gitane. Cet album Introducing Bela Lakatos & The Gypsy Youth Project revendique son appartenance au deuxième groupe. Leur style en grande partie vocal, accompagné principalement de sifflements, de cuillères, de bâtons… reflète son expérience musicale rurale.

 



Concerts

Sophia Charaï


Infos :

Le projet de cet album a été forgé par Bela Lakatos et Gusztav Varga (le fondateur du légendaire groupe de gitans hongrois, Kalyi Jag) dans le but de préserver la musique traditionnelle de la région de  Szabolcs-Szatmar-Bereg, de lancer la génération suivante de musiciens gitans hongrois et de lutter contre la ségrégation.

Le groupe a effectué un travail de collectage dans la campagne hongroise en rassemblant des chansons traditionnelles pour les inclure dans son répertoire. Les chansons vives et entraînantes reflètent les difficultés et les joies de la vie dans cette communauté de réprouvés, la justice expéditive, la pauvreté, l’ivresse, l’amour, les fêtes familiales, la vie quotidienne avec des images comme le chou qui mijote sur le fourneau…

Le premier titre, “O Bijav” (le Mariage), est une séduisante introduction à l’état d’esprit gitan. “Lina” décrit des événements terribles avec cependant beaucoup d’humour, de rires avec un aspect vocal très présent. “Muro Shavo Kiki” (Mon Cher Fils Kiki) exprime la fierté du sentiment paternel. C’est la solitude qui s'exprime sur le plaintif “Korkorro Som” (je suis solitaire). Le titre enlevé “Patave Baxtale” (la Sandale Chanceuse) nous parle d’argent volé et de ses conséquences. Avant-dernier titre de l’album “Na Sutyom” (je n'ai pas dormi) nous parle des fêtes de familles très joyeuses et “Po Drom” (Sur la Route) est un appel à tous les nomades et les réprouvés de la société.

 

Ces thèmes sont interprétés dans les trois styles prédominants de la musique gitane hongroise : le Lo Ko Gilji (la ballade), le Ro Vjaki Gilji (chanson à danser utilisant le bâton) qui est typiquement joué dans un rythme de 4/4 et le Gilji Khelimaski , un autre style de danse, pour la danse de groupe ou en solo et qui est jouée dans un rythme de 2/3.