Musique du monde

The Rough Guide To The Music Of Iran

The Rough Guide To The Music Of Iran

Date de sortie :
2006

Bandar Abbas, le plus grand port Iranien où vit une communauté importante d'iraniens noirs descendants de commerçants arabes et d’esclaves africains.

Premier groupe pop rock en Iran après la Révolution, Arian Band interprète « Afsoongar » (p.01), où l’on peut entendre le violoniste Siamak Khahani dans l'introduction de cet extrait d’un l'album à succès sorti en Iran en 2005. Formé en 2002, le groupe Barad propose une musique étonnante qui croise le rock et le chant des poètes soufis avec « Dar Har Rage Man » (p.11).

Les maîtres de la musique persane, comme le chanteur Mohammad Reza Shajarian, et des musiciens tels Hossein Alizadeh et Kayhan Kalhor, connaissent un succès international. Maître incontesté du chant persan classique, Shajarian chante « Torkaman » (p.15) une chanson d’une grande beauté. Le titre « Sari Galin » (p.03) est interprété par Hossein Alizadeh et l'Arménien Djivan Gasparyan, maître du hautbois doudoukk, lors d'un concert donné dans les jardins du palais Niavaran à Téhéran. Maître de la viole kamantché, Kayhan Kalhor est l’un des plus grandes représentant de la musique iranienne dans le monde. « Showgh » (p.08) est extrait de sa collaboration avec le joueur de luth tanbûr, le Kurde Ali Akbar Moradi, Kayhan Kalhor est aussi un membre fondateur de l’Ensemble Dastan, un des meilleurs groupes classiques en Iran. Shahram Nazeri, reconnu comme un excellent chanteur iranien, interprète « Saz Va Avaz »  (p.07) avec l'Ensemble Dastan.

Cet album peu commun, qui propose un instantané de la scène musicale contemporaine iranienne, inclut la musique traditionnelle iranienne comme celle de Haj Ghorban Soleimani (p.12), un des artistes des plus actifs, ou celle des Kamkars avec « Dekay Ambar, Dekay Amber » (p.02), ou bien celle de la chanteuse, Parvin Javdan « Daramad Homayoun » (p.05).

 

Cette compilation comprend également une interview de son concepteur Simon Broughton et des informations extraites du livre The Rough Guide To World Music. Rédacteur du magazine des musiques du monde Songlines, Simon Broughton est aussi reconnu pour ses documentaires tournés pour la B.B.C. notamment. Il a réalisé Sufi Soul  The Mystic Music Of Islam, un film sur la musique soufie récemment diffusé sur Channel 4.