RÉGIS HUIBAN

RÉGIS HUIBAN

Poursuivant son travail de collectage (chansons traditionnelles bretonnes, anciens faits divers, témoignages), Régis Huiban partage avec son public quelques anecdotes du passé et fait revivre le train birinik, aussi appelé transbigouden ou tren bihan. Train de marchandise, train de voyageurs, il rythmait la vie des gens du pays se rendant aux foires et aux grandes fêtes. Les touristes l’empruntaient également pour visiter entre autres le phare d’Eckmühl.

 Au Régis Huiban Quartet s’ajoute cette fois un trio à cordes (violon, alto, violoncelle) et un bugle (sur le titre Treffiagat), donnant ainsi une dimension cinématographique au propos.